RMI - Revenu Minimum d’Insertion

Auparavant, le RMI était une allocation adressée aux personnes ne disposant que de très peu voire d’aucune ressource. Cela est destiné aux personnes, âgé plus de 25 ans ou plus jeune pour le cas de celles qui ont un enfant à charge. Le RMI a été mis en place pour la réinsertion professionnelle des personnes par le biais des contrats d’insertion obligatoire. Le Revenu de Solidarité Active ou RSA remplace le RMI en 2009.

Le RMI permettait aux personnes, âgées de plus de 25 ans, ou plus jeunes avec au moins un enfant à charge, de profiter d’un revenu minimum d’insertion en cas de situation précaire.

 

Conditions d’acceptation

Le montant versé chaque mois grâce au RMI s’obtient de la différence entre la somme maximale de l’aide selon la situation de la personne et ses ressources mensuelles. Certaines prestations étaient considérées dans ces ressources soustraites. Les personnes bénéficiant une aide au logement témoignent de la réduction de leur RMI à un montant forfaitaire suivant le nombre de personnes à charge.

Les bénéficiaires dits RMIstes pouvaient également décrocher une prime forfaitaire au début ou à la reprise d’activité professionnelle. Chaque mois, elle devait au moins occuper 78 heures.

Montant des versements

La somme maximale du RMI s’élevait à 454,63 € pour une personne seule sans enfant à charge. Pour un couple ayant 2 enfants, le montant allait de 954,73 €. Quant à chaque enfant supplémentaire, il peut toucher le plafond du RMI de 181,55 €. Cette somme était versée mensuellement et la réévaluation de la situation de la personne s’effectuait par trimestre.

Pour ce qui est de la prime forfaitaire, elle allait de 150 € à 225 € par mois, soit au début, soit à la reprise de la profession. Ses versements se réalisaient à partir du quatrième mois d’activité et duraient 9 mois.
 


Appeler
Caf